Guide pratique sur les aides au logement

aides au logement

Il existe 3 allocations possibles pour vous aider à payer le loyer de votre logement. Il y a l’APL (Aide Personnalisée au Logement), l’ALF (Allocation de Logement à caractère Familial) ou l’ALS (Allocation de Logement à caractère social). Elles sont toutes les 3 accordées par la Caisse d’Allocation Familiale (CAF) et vous n’avez besoin de ne faire qu’une seule demande. En effet, ces 3 allocations ne sont pas cumulables et c’est la CAF qui vous notifiera à laquelle des 3 vous êtes éligibles selon votre situation. Pour plus de détails, n’hésitez pas à consulter cet article détaillant en profondeur chacune de ces 3 aides : www.cdc-habitat.fr. En tout cas, le montant de ces aides évoluent en fonction de vos ressources et de votre situation familiale. Néanmoins, si vous payez un loyer, il y a de fortes chances pour vous d’être éligible à l’une de ces aides au logement. Avant de présenter chacune de ces allocations, il faut comprendre que vous ne pouvez avoir droit qu’à l’une d’entre elles. Si vous n’avez pas le droit à l’APL, vous pouvez peut-être bénéficier de l’ALF. Et si alors vous n’avez pas le droit à l’ALF, vous aurez éventuellement accès à l’ALS.

La première des aides : l’Aide Personnalisée au Logement (APL)

L’APL est une allocation qui peut être accordée à toute personne locataire d’un logement (qu’il soit neuf ou plus ancien) pour lequel le propriétaire et l’État ont une convention. C’est le cas de la plupart des logements sur le marché locatif, qu’ils soient gérés par des agences, des propriétaires privés ou des bailleurs sociaux. La convention qui lie le propriétaire et l’État fixe un ensemble de normes concernant l’évolution du prix du loyer, la durée maximale du bail et des critères de conformité et de confort. Que signifie critères de confort ? Ce sont les normes qui assurent qu’un logement n’est pas insalubre ou par exemple qu’une personne a un espace suffisant pour vivre. C’est pour ces raisons que cette aide ne peut être accordée si le logement est plus petit que 9 mètres carré par personne.

La deuxième : l’Allocation de Logement à caractère Familial (ALF)

L’ALF est accordée aux personnes n’ayant pas le droit à l’APL car ils ne rentrent pas dans les critères définis par la CAF. L’ALF est réservée aux allocataires qui ont des personnes à leur charge et/ou enfants qu’ils soient déjà nés ou en cours de route. Elle est accordée également aux personnes qui sont mariées depuis moins de 5 années.

La troisième : l’Allocation de Logement à caractère Social (ALS)

Cette dernière aide, l’ALS, est accordée aux personnes qui ne remplissent pas les critères pour bénéficier des allocations précédentes (APL, ALF). Pour savoir si vous avez droit à l’une de ces aides, vous devez vous rendre sur le site de la CAF et faire une simulation en renseignant vos revenus, votre situation familiale et certaines caractéristiques de votre logement. Après examen de votre dossier, vous recevrez une notification de la CAF vous informant si vous avez droit à une des aides pour le logement et le cas échéant vous saurez laquelle parmi les 3 présentées ici. Le montant de ces aides n’est pas fixe et dépend de votre situation et vos ressources. Lors du dépôt de votre demande de prestation, une estimation du montant vous sera donnée, laquelle pourra être amenée à évoluer après étude de votre dossier.

Acheter un bien immobilier à Dijon
Comment dénicher le bien qui vous correspond ?